Biennale ARTour 2013 en Wallonie

52834

La biennale ARTour investit les domaines remarquables, au sens patrimonial, des communes de la région Wallonie du 23 juin au 25 août 2013.

Le principe d’intégrer à des sites présentant un intérêt architectural, urbanistique, historique, des installations et expositions d’art actuel est relativement inédit.

 En 2013, ARTour s’est choisi pour thème les Métamorphoses, les transformations d’un élément ou d’un être en un élément ou un être différent.

Une option inspirée par les collections du Musée International du Carnaval et du Masque de Binche inscrit cette année dans le parcours de la biennale.

ARTour réunit, à chaque édition, pas moins d’une quinzaine d’artistes dans une dizaine de sites (musées, châteaux, bâtiments publics, industriels, parcs, etc.).

La biennale ARTour conjugue art contemporain et patrimoine et s’installe dans le paysage de la région du Centre et sur le territoire du Parc des Canaux et Châteaux.

Sous le titre générique Métamorphoses, la thématique des différentes expos et créations proposées dans le cadre de cette 9ème édition abordera différents points de vue.

ARTour 2013 au Musée Ianchelevici La Louvière

ARTour 2013

 HYBRIDATION

Armelle Blary (F), Gaetano K Bodanza (I), Berlinde De Bruyckère (B), Oleg Dou (RUS), Jan Fabre (B), Sofi van Saltbommel (B)

L’exposition aborde la notion de métamorphose par le prisme du clonage, de la mutation et de l’hybridation des corps à travers le travail de six artistes belges et étrangers. Loin du goût pour le merveilleux qu’engendre la métamorphose dans la mythologie, l’idée de mutation génétique obsède nos sociétés contemporaines. Elle est devenue un désir et parfois un pouvoir humain, à la fois fascinant et effrayant, avec ses perspectives vertigineuses et ses dérives possibles… Échappatoire au mal-être, accès au Moi idéal, peur de l’altérité, la transformation psychique ou corporelle radicale offrirait la possibilité de muer l’être ou de le dupliquer.

Musée Ianchelevici place Communale 21  – 7100 La Louvière
infos : + 32 (0) 64 28 25 30 –
info@musee.ianchelevici.bewww.musee.ianchelevici.be
Ouvert du mardi au vendredi de 11h00 à 17h00, le weekend de 14h00 à 18h00. Fermé les lundis.
Entrée libre.

SLICK 2012

 

 

La galerie Degrelle, soutenue cette année par la Région Champagne-Ardenne,  expose quatre plasticiennes pour cette nouvelle édition de SLICK Paris.

Marie-José Degrelle a sélectionné pour l’occasion sept de mes sculptures les plus récentes. A voir du 17 au 21 octobre au GARAGE, 66 rue de Turenne 75003 PARIS.

Crâne – 2012

 

 

Nuit européenne des Musées au musée des beaux-arts de Reims

« Ma déclaration » est un projet d’installation plastique éphémère créé spécialement pour le musée des beaux-arts de Reims à l’occasion de la Nuit Européenne des Musées, le 19 mai 2012. Il s’agit de mettre en scène tous les mots d’amour écrits par les visiteurs durant cette « LOVE NIGHT » dans un espace habité par l’esprit de Cupidon.

Exposition Oeuvre Espace Spectateur

Exposition collective du 3 au 26 février 2012

Centre ESCAL de Witry les Reims (voir actualité)

J’ai créé pour cette exposition une installation intitulée « Le Spectacle ».

7 Femmes-Chaises sur socle positionnées en cercle au centre duquel se trouve une boule à facettes. Un éclairage particulier se concentre sur cette boule qui anime l’espace de sa lumière fragmentée et mobile.

Le Spectacle - 2012

Une population de sculptures est  mise en scène selon le principe poétique de la mise en abîme : le spectateur observe une créature de laine elle-même en position d’observateur.  Qui, alors, fait le spectacle ? Le miroir de l’œil répond aux miroirs de la boule dans un jeu de réflexion incessant. Regardé et regardant inventent  dans leur interaction le contenu même de la proposition artistique. La création véritable ne serait-elle pas contenue dans l’espace qui relie l’œuvre à l’être qui la reçoit ?

SLICK Paris du 20 au 23 octobre 2011

La Galerie Marie-José Degrelle a participé à la Foire d’art contemporain SLICK qui a eu lieu en octobre dernier à Paris. Plusieurs de mes sculptures et dessins ont été présentés à cette occasion.

La sculpture FIDES était présentée ici pour la première fois.

Le « Coussin » au Cryptoportique de Reims

La sculpture achevée mesure 160 cm environ (hauteur et diamètre). Les 42 aiguilles ont été piquetées dans la pièce de bois teinté.

Je présente là une “chose” urticante  qui tient du coussin d’aiguilles et de l’oursin. Une sculpture qui fond l’outil ordinaire de couture et l’armure animale en une même forme. C’est cela qui me passionne: éprouver des  assemblages, provoquer des accidents de nature, tester des points de rupture. Trouver dans ces rapprochements une justesse inattendue, inédite.

L’exposition qui rassemble deux oeuvres contemporaines et quatre chefs-d’oeuvre de Compagnons est visible du 22 juin au 18 septembre 2011 au Cryptoportique de Reims.

Une sculpture prend forme…

Fin mai, la partie bois du « Coussin » a été réalisée par deux Compagnons du Devoir de Muizon, un charpentier et un menuisier. La sculpture est imposante: un diamètre de 70 cm pour une hauteur de 40 cm. Elle a été taillée à la tronçonneuse dans une pièce de bois constituée de poteaux en épicéa assemblés à la colle.

Le dernier rendez-vous avec le Compagnon ferronnier a permis de finaliser l’ensemble: choisir l’emplacement des aiguilles (42 au total), percer le bois et attribuer un numéro à chaque trou avec son aiguille.

En dernier lieu, le bois a été teinté. La sculpture est prête à partir pour le Crypto portique de Reims où elle va être présentée au public durant tout l’été.